Essai, Biographie et Autobiographie·Non classé

Patients, Grand Corps Malade

couv20058312

Auteur: Grand Corps Malade

163 pages

Editions Don Quichotte

Résumé: Il y a une quinzaine d’années, en chahutant avec des amis, le jeune Fabien, pas encore vingt ans, fait un plongeon dans une piscine. Il heurte le fond du bassin, dont l’eau n’est pas assez profonde, et se déplace les vertèbres. Bien qu’on lui annonce qu’il restera probablement paralysé à vie, il retrouve peu à peu l’usage de ses jambes après une année de rééducation. Quand il se lance dans une carrière d’auteur-chanteur-slameur, en 2003, c’est en référence aux séquelles de cet accident – mais aussi à sa grande taille (1,94 m) – qu’il prend le nom de scène de Grand Corps Malade.
On connaît l’immense succès qui suit : trois albums plébiscités par le public et la critique, une distinction de Chevalier des Arts et des Lettres, qui récompense la qualité de sa plume, toujours subtile et surprenante. Dans ses chansons pleines de justesse, telles « À l’école de la vie », « Roméo kiffe Juliette », « Éducation nationale », ou encore « Rachid Taxi », l’artiste soulève le voile d’une réalité sociale et politique singulière. Chaque année, certains de ses textes sont proposés au baccalauréat de français.
Dans son livre, où il se fait pour la première fois auteur d’un récit en prose, il raconte, avec humour, dérision et beaucoup d’émotion, les douze mois passés en centre de rééducation et relate les aventures tragiques mais aussi cocasses vécues par lui et ses colocataires d’infortune.

Mon Avis

Je connais très peu Grand Corps Malade. J’ai du le voir quelque fois à la télévision et l’entendre slamer mais c’est tout. Je ne me suis jamais vraiment intéressé à ce u’il faisait et pourquoi il marchait avec une cane. On va dire que le slam n’est pas vraiment le genre de musique ou de texte que je vais écouter donc forcement je ne m’y attarde pas. Alors qu’en j’ai vu qu’il avait sorti une autobiographie, je me suis dis pourquoi pas en apprendre un peu plus sur lui et son parcours. Il faut savoir s’ouvrir pour apprendre de nouvelles choses des fois. Et j’aime bien découvrir de nouvelles personnalités à travers leurs autobiographies.

J’ai donc pu apprendre à travers ce livre, les raisons pour lesquelles il marche avec une cane. En effet quand il était plus jeune, il a fait un plongeon dans une piscine quoi de plus normal quand on est jeune. On a tous déjà fait ça un jour. Mais là, sa tête à heurter le fond du bassin ce qui a déplacer des vertèbres. Il s’est alors retrouver paralyser. Il a donc fallu qu’il entre dans un centre de rééducation pour les personnes paraplégiques et tétraplégiques. Ce qui n’est pas forcement facile tous les jours. Perdre tous ses repères et devoir apprendre à vivre autrement ce n’est pas facile.

On va pouvoir découvrir la vie dans un centre de rééducation, les soins et tout ce qui va avec. Ce long combat qu’il a mené afin de retrouver l’usage de ses jambes.Mais on peut aussi lire avec plaisir des amitiés qui se créent dans ce centre avec d’autres patients.

Il va raconter son parcours avec beaucoup d’émotions parce que ce n’est pas toujours facile de vivre dans un fauteuil roulant. Mais il a su aussi parlé de son accident et de sa nouvelle vie avec humour et simplicité dans des moments qui ne sont pas toujours agréables. En effet, il va soulever un sujet qui est très sensible, le handicap. On en parle beaucoup à la télévision à travers différentes associations mais il est rare d’avoir le témoignage des personnes les plus concernés, ce qui ont sont victimes.

En conclusion , ce livre est remploi d’émotion et d’humour. Avec son témoignage, on peut en apprendre davantage sur Grand Corps Malade, et je suis ravie d’en connaître plus. De son handicap, il en a fait une force et maintenant c’est à travers ces textes qu’il communique le mieux ses émotions. Un beau combat contre le handicap qui nous laisse penser que tout n’est pas définitif quand on se donne la force de se battre. Peu importe les difficultés que l’on traverse dans la vie, il faut savoir relever la tête pour pouvoir avancer encore plus loin.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Patients, Grand Corps Malade »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s