Jeunesse et Young Adult

Les enfants des Lumières 1762: L’encrier du diable – Bazire & Talamon

couv3524026

Auteur: Laure Bazire & Flore Talamon
Pages: 224
Editions: Nathan
Catégories: Jeunesse ; Historique

Résumé:1762, deux ans après les épisodes tragiques qui ont failli coûter sa vie et sa librairie à son père, Judith a épousé François Marie Mesliand, devenu libraire à Rouen. Elle y coule désormais des jours paisibles… trop paisibles.
Judith apprend alors que son ami Saint-Val participe, avec les encyclopédistes, à un éloge de Molière devant le roi. Mais une rumeur se propage dans Paris : et si Corneille était le véritable auteur des œuvres signées Molière ?
Judith, qui habite l’ancienne maison de Corneille, se met en tête de trouver les preuves, si elles existent, qui pourraient confirmer la collaboration des deux grands auteurs. Mais, dans l’ombre, un ennemi de toujours veille…

Mon Avis

Alors tout d’abord, je tiens à remercier les éditions Nathan de m’avoir envoyé ce roman il y a un petit moment maintenant. Je n’avais pas encore trouvé le temps de le lire et je voulais attendre d’avoir envie de le lire. C’est la suite de Les enfants des Lumières 1759: La plume de l’ange. J’avais bien apprécié ce premier tome donc s’était avec grand plaisir que je me suis plongée dans celui-ci. J’avais quelques appréhensions face au vocabulaire qui m’avait un peu dérangé dans le premier tome, mais là ce ne fut pas le cas. Ce roman fut une agréable lecture.

On retrouve donc Juliette qui s’est mariée avec Mesliand le libraire. Ils ont donc déménagé à Rouen mais malheureusement Juliette s’ennuie un peu là bas. Son mari est souvent partis à cause de son travail et elle se retrouve avec sa belle-mère qu’elle n’affectionne pas plus que ça. Un rumeur circule sur les écrits de Molière qui serait peut être signés par Corneille. Il n’en faut pas plus à Juliette pour se mettre en quête de la vérité même au détriment de sa propre vie.

Ce second tome se lit beaucoup plus vite que le premier. D’une part, il est un peu plus court donc forcement on rentre plus rapidement dans l’action. Et d’une autre part, je connaissais déjà les personnages donc ça m’a aidé à la compréhension vu que je savais déjà les rapports qu’il y avait entre les personnages.

J’ai beaucoup aimé le style épistolaire du roman, on connait les événements seulement à travers les différentes lettres que les personnages vont s’envoyer. Je lis très peu de roman épistolaire mais c’est un style qui me plait assez et je retrouve que ça donne un rythme assez soutenu à l’histoire.

Au niveau du vocabulaire assez ancien et compliqué à comprendre que j’avais rencontré dans le premier tome, dans celui-ci ce n’a pas été le cas. Alors peut être que j’étais habitué au style maintenant mais je l’ai trouvé beaucoup difficile à comprendre. Du coup, cela rend la lecture encore plus fluide.

Dans ce second tome, j’ai vraiment apprécié Juliette. On l’a retrouve marié donc elle a grandis et évolué. Alors certes, elle a toujours son caractère mais elle réfléchis beaucoup plus et n’agit plus sur un coup de tête tout le temps. Après, j’ai aimé retrouvé son côté enquêteuse, à vouloir connaitre absolument la vérité. On découvre aussi un peu plus ses deux sœurs surtout la plus jeune qui sont vraiment différentes de Juliette.

J’ai passé un agréable moment avec ce second tome, j’ai plus apprécié celui-ci que le premier. Il y a un bon rythme dans l’histoire et plein de rebondissements qui nous tienne en haleine jusqu’à la fin. Je recommande ces deux tomes qui nous plonge dans le monde de la librairie et de l’édition de l’époque. On apprend malgré tout beaucoup de choses sur ce qu’il se passait à ce moment là.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Les enfants des Lumières 1762: L’encrier du diable – Bazire & Talamon »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s