Jeunesse et Young Adult·Thriller, Polar, Aventure et Horreur

Les enfants des Lumières: 1759 la plume de l’ange – Bazire & Talamon

couv6652748

Auteur: Laure Bazire & Flore Talamon
Pages: 279
Editions: Nathan
Catégories: Aventure ; Jeunesse

Résumé: 1759, Paris. Judith Amelot se passionne pour le métier de son père, imprimeur et libraire. Ce dernier est brutalement emprisonné, sans raison apparente, sur ordre du roi. Pendant son absence, la jeune fille doit assumer seule la responsabilité de l’imprimerie. Désespérée, elle reçoit une bouleversante lettre anonyme qui lui donne le courage de se battre. Pourtant, Judith n’est qu’au début de ses peines… Quelqu’un cherche à anéantir la famille Amelot. Mais qui ? Et pourquoi ?

Mon Avis

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Nathan de m’avoir envoyé ce roman, j’ai été fasciné par la couverture c’est pour cela que je l’avais demandé. J’ai mis un peu de temps avant de le commencer parce que j’en avais des autres avant à lire. Mais le côté un peu historique du roman me donnait envie en ce moment donc je me suis lancé. C’est une découverte pour moi, j’ai bien aimé l’histoire et je pense que je vais lire la suite d’ici peu.

On se retrouve avec le personnage de Judith, son père est imprimeur et elle se passionne pour son métier. Mais il va être emprisonné sans raison apparente, du coup Judith va prendre le relais pour continuer à faire tourner l’imprimerie. Malheureusement quelqu’un cherche vraiment à nuire à sa famille et va lui mettre des battons dans les roues. On est en plus en pleine période de censure ce qui est assez compliqué pour les imprimeurs.

J’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire d’une part à cause du vocabulaire. En effet, on est en 1759 donc forcément il y a des mots que l’on emploi plus du tout maintenant et pour le coup certains mots je ne les connaissais pas donc il fallait que je cherche leur signification. Cela ralentis obligatoirement ma lecture et du coup je rentre moins facilement dans l’histoire. J’ai eu du mal d’une autre part avec la lenteur de l’histoire, il faut un peu de temps avec qu’il se passe vraiment quelque chose donc c’est un peu ennuyeux. Par contre, une fois l’histoire bien mis en place j’ai vraiment été captivé. Les événements vont s’enchaîner jusqu’à la fin.

Comme je l’ai dis, il y a des difficultés de compréhension avec le vocabulaire assez ancien. Heureusement, il n’y a pas des mots compliqués tout le temps mais je n’aime pas lire un mot que je ne comprend pas.

J’ai bien aimé le personnage de Judith mais je ne me suis pas attaché plus que ça à elle, ni à aucun autres personnages. Il m’a manqué d’émotions et de moments émouvants pour que je puisse m’attacher à ce personnage. Après j’ai trouvé qu’elle se battait pour garder l’imprimerie de son père au détriment de sa vie quelque fois.

Dans l’ensemble j’ai été un peu déçu par cette lecture, avec le vocabulaire et la lenteur du début. Après, on découvre le monde de la censure et c’est ce qui m’a le plus plu dans ce roman, ce côté un peu historique. Ce roman se lit vite malgré tout, il est assez court. La deuxième partie du livre après l’arrestation du père va devenir intéressante et les actions vont s’enchaîner. J’espère que la suite va être un peu mieux.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Les enfants des Lumières: 1759 la plume de l’ange – Bazire & Talamon »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s