Fantasy, Fantastique et Bit-Lit·Jeunesse et Young Adult·Non classé

Blackwood le pensionnat de nulle part, Lois Duncan

couv10614922

 

Auteur: Lois Duncan

271 pages

Editions Hachette (BlackMoon)

Résumé: A l’instant où elle pose les yeux sur l’imposant manoir gothique de Blackwood, le pensionnat où elle va passer l’année, un sentiment d’angoisse s’empare de Kit. Comme si un vent glacé traversait son cœur à chaque pas effectué vers la porte. Comme s’il y avait quelque chose de maléfique à l’intérieur des murs du pensionnat, perdu au milieu de nulle part. Lorsque d’étranges phénomènes viennent perturber son quotidien et que les trois autres pensionnaires se mettent à développer des talents artistiques incroyables, le malaise de Kit ne fait que s’intensifier. Hantée par une mélodie de piano, elle devient somnambule et aperçoit d’étranges silhouettes dans les couloirs sombres. Bien décidée à mener l’enquête, Kit découvrira que certains secrets feraient mieux de rester enfouis… car ils dépassent tout ce que la raison peut appréhender.

Mon Avis

J’ai été séduite au premier abord par la couverture assez sombre et intrigante puis par le titre qui me donnait envie d’en savoir plus sur ce pensionnant. Par contre, je ne connaissais pas du tout l’auteur et j’avais entendu parler du livre que peu de fois. Mais je me suis quand même lancée dans cette lecture. J’ai encore du mal à savoir ce que j’ai pensé de ce livre.

Alors dans se livre on se plonge dans l’histoire de Kit qui doit partir en pensionnat parce que sa mère et son beau-père partent en lune de miel en Europe. Mais en arrivant devant Blackwook, un sentiment bizarre l’envahie comme si quelque chose se passait ici. Dès le deuxième jour, elle se rend compte qu’elles ne sont que quatre pensionnaires ce qui il faut l’avouer assez intriguant. Puis des phénomènes bizarres vont se produire la nuit, qu’elle aura du mal à s’expliquer.

Au début, j’étais vraiment intrigué par ces phénomènes, je me demandais ce qu’il pouvait bien se passer dans ce pensionnat qui est isolé de tout. Puis le personnage de Mme Duret était étrange, limite angoissante même pour moi qui lisait le livre. Mais je ne pouvais pas m’arrêter de lire, je voulais vraiment savoir ce qu’il allait se passer de bizarre.

J’ai trouvé que le début nous tenait vraiment en haleine, j’attendais à chaque chapitre de nouveaux rebondissements. Mais j’ai été surprise, je pensais livre porté un peu plus sur la magie et le maléfique et du coup j’ai été un peu déçu. Après l’écriture est vraiment bien, il se lit très bien tout en finesse. L’intrigue est bien menée mise à part à la fin ou je trouve le dénouement vraiment rapide et limite je m’attendais à en savoir en peu plus. Je pense que c’est à cause de ça que je suis un peu mitigé face à ce livre.

En conclusion, j’ai adoré les trois quarts du livre et la fin trop rapide casse tout. J’étais vraiment prise dans l’histoire de ces quatre jeunes filles, de ses phénomènes bizarres. D’ailleurs ce qui est bien, on apprend seulement petit à petit les causes de ses phénomènes et comment ils se manifestent vraiment. Je pense qu’il manque juste un ou deux chapitre à la fin pour que ce livre soit super du début à la fin. Le côté sombre et mystérieux m’a fasciné et j’étais « prise au piège » de cette histoire sans pouvoir m’en défaire avant la fin même si le dénouement est trop rapide à mon goût.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Blackwood le pensionnat de nulle part, Lois Duncan »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s